Lettre d’un contribuable au Maire sur L’INSECURITE ROUTIERE A SAINT-CANNAT

Posté dans : Sécurité Routière 0

La célèbre Nationale 7 désormais appelée DN7 coupe toujours Saint-Cannat en deux. Il y a le Nord et le Sud. Passer de l’un à l’autre, c’est souvent prendre des risques et cela le restera tant que la déviation ne sera pas.

Des automobilistes ou des motards pressés brulent les feux rouges, des poids-lourds interdits de passage traversent Saint-Cannat en toute impunité car l’amende n’est pas dissuasive. Les accidents sont plus fréquents qu’on veut bien nous l’avouer : une moto percute une voiture à vive allure et prend feu, un camion écrase la jambe d’un homme âgé, une voiture percute un enfant…

Certes, des radars pédagogiques ont été installés mais ce n’est pas suffisant… et cela n’a jamais arrêté un 38 tonnes…

Pourtant, les traversées à pieds dans le sens Nord-Sud ou Sud-Nord sont nécessaires. Pour aller à l’école ou en revenir, nos enfants sont les plus vulnérables. Le matin, certains ne sont pas très éveillés et le soirs ils sont fatigués ou agités. La population de Saint-Cannat compte en son sein de nombreuses personnes agées ainsi que des handicapés pour lesquels la mobilité est réduite.

Une maman a écrit au Maire pour lui exprimer son inquiétude. La réponse du premier Magistrat de la Commune ne l’a pas convaincue, nous non plus. Pour juger sur pièce, vous trouverez les deux lettres en pièce jointes. Pour des raisons évidentes, nous préservons l’anonymat de cette maman.

Voilà plus de 40 ans que l’on connait le tracé de la déviation au sud de Saint-Cannat, à quelques variantes près. Elle n’est toujours pas réalisée et ne le sera pas avant 2018. Faudra-t-il attendre d’autres accidents pour que des mesures efficaces soient prises ?

Des feux tricolores, des radars pédagogiques ou l’interdiction faite aux Poids-lourds de traverser Saint-Cannat sont de sages décisions ; mais une réglementation est inutile si on ne met pas en place les moyens de la faire respecter.

SAINT-CANNAT, L’INSECURITE ROUTIERE

Posté dans : Sécurité Routière 0

Et que penser des accidents de la circulation ? La même chape de plomb que pour le reste des méfaits !

Un jeune garçon qui se trouve sur le trottoir se fait accrocher par un camion lui causant de graves blessures ?

La dangerosité pour les piétons qui traversent la route principale, nos enfants qui sont en danger tous les jours, les véhicules qui franchissent les carrefours dangereux comme l’intersection de la D7 avec l’avenue Jean Moulin et le chemin du Budéou, un peu plus haut celui de la Galinette où il y a maintenant des années trois personnes ont trouvé la mort dans des circonstances terribles…?

L’insécurité permanente aggravée par les camions de plus de 26 tonnes qui traversent le village malgré l’interdiction ?… La route de Rognes ?
Encore le bouche à oreille, mais des articles sur les accidents, très peu… Ah si ! Un article sur La Provence pour dénoncer la dangerosité de la rue de la Maisonnette, surtout pour les piétons, les mamans avec leurs poussettes… Ce qui a permis de faire bouger nos édiles après de nombreuses années de silence et d’inaction. Enfin !
Ce carrefour de la Galinette où en définitive des travaux sont entrepris pour le sécuriser. Pourquoi seulement maintenant ? Nous avons eu de la chance, pas d’autre accidenté depuis malgré le manque de réaction…

image_pdfimage_print