LA DÉVIATION DE SAINT-CANNAT…..DU RÊVE À LA RÉALITÉ ?

Posté dans : La Déviation 0

Avant-propos:

Si vous pensez que la déviation n’est qu’un vague projet qui ne verra jamais le jour…

Si vous considérez que le contournement de Saint-Cannat est une nécessité mais que sa concrétisation  est utopique…

Si  vous ne supportez plus les nuisances et les risques générés par la RN7 au cœur  de notre village…

Si en tant que futur riverain de la déviation vous vous inquiétiez des nuisances et inconvénients que vous devrez supporter…

Alors, consacrez quelques minutes à la lecture de cet article qui devrait  apporter les réponses à vos interrogations…du moins, est-ce son ambition.


La déviation de Saint-Cannat…un serpent de mer qui resurgit  au gré de l’intérêt électoral, une arlésienne dont on parle depuis plusieurs décennies, un projet qui au fil du temps et  des multiples reports est devenu  un mythe.

 Que d’eau  passée sous les ponts de la Touloubre depuis que ce projet a émergé dans les années 1970. Émerger, le terme est impropre pour qualifier un projet qui, depuis des décennies se complaît  dans les profondeurs abyssales et ténébreuses  de notre administration.

Oui certes, le projet est complexe. Le choix du tracé a nécessité une longue phase de concertation et la réalisation de nombreuses études impliquant plusieurs organismes publics dans les domaines de la conception, de l’urbanisme et de l’environnement.

Cette complexité et cette lourdeur administrative expliquent en partie seulement cet atermoiement et cette dérive calendaire permanente.

L’autre raison de cet enlisement résulte assurément de la prise de conscience tardive de nos responsables politiques à l’échelon régional et local de l’enjeu lié à cette déviation.

 

Illustration au plan local : le journal de campagne de notre maire pour les élections municipales de 2008 ne faisait aucune allusion à ce projet de déviation alors qu’en 2014, la déviation figurait en bonne place dans son journal de campagne et a fait l’objet d’une présentation lors de sa réunion publique.

Les accidents routiers dramatiques survenus ces dernières années auraient-ils contribué à cette prise de conscience ?

Qu’importe, il est essentiel maintenant que tous les acteurs qu’ils soient politiques ou intervenants au titre de notre administration soient déterminés à porter le projet afin que le début des travaux prévu en début 2017 par le Conseil Général (Maître d’ouvrage du projet) soit enfin effectif.

Nous resterons vigilants et vous informerons de toutes les évolutions qui pourraient intervenir.

 

Notre attention  sera également mobilisée pour  nous assurer que toutes les mesures permettant la préservation de la qualité de vie des futurs riverains soient adoptées.

C’est pourquoi:

– Nous revendiquerons la mise en place de toutes les mesures qui permettront de limiter les nuisances sonores : murs anti-bruit, merlon (butte de terre),  limitation de vitesse, limitation des poids-lourds, Etc…

– Nous veillerons à ce que le principe de configuration en déblai (tracé en dessous du niveau naturel du sol) soit réellement effectif entre la Rd18 (route d’Eguilles) et la Rd572 (route de Pelissanne), ce qui ne semble pas évident au vue des plans mis à disposition dans le cadre de l’enquête publique réalisée en avril/ mai 2014.

– Nous nous assurerons que l’ensemble des cheminements actuels permettant l’accès au centre du village soit préservé, ce qui ne semble pas acquis aujourd’hui.

Dans cet esprit, un de nos élus d’opposition a pris l’initiative, non pas en tant qu’élu mais en tant que futur riverain d’organiser une pétition limitée aux quartiers situés entre la Route d’Eguilles et le croisement du Chemin de Berre et du Chemin St-André. Cette pétition, signée par 112 personnes  représentant près de 350 habitants a été consignée dans le registre mis à disposition des administrés dans le cadre de  l’enquête publique réalisée par le Conseil Général en mai 2014.

Par courrier du  23/5/2014, cet élu a transmis une copie de cette pétition à M. le Maire afin de solliciter son appui pour  inciter  le Conseil Général à prendre en compte les souhaits de ces 112 signataires. En réponse, dans son éditorial du Petit-Saint-Cannat paru en  juin 2014, M. le Maire fait état de certaines observations consignées dans le registre de l’enquête publique  comme étant “la traduction d’une mauvaise foi évidente et de visées politiciennes visibles”.

Solliciter le soutien du maire au titre d’une pétition qui s’inscrit légitimement dans le cadre d’une enquête publique et qui plus est, ne lui est pas adressée… et en réponse, se faire accuser de malhonnêteté intellectuelle, de manœuvre politicienne !!!! Notre maire serait-il  atteint du syndrome de la persécution ? Aurait-il oublié que la défense de ses administrés vis-à-vis d’une instance régionale même dirigée par M. J.N. Guerini constitue un devoir inhérent à sa responsabilité de 1er élu local ?


 

Vous pouvez obtenir la copie du texte de cette pétition, du courrier adressé au Maire et du rapport du commissaire-enquêteur en exprimant votre demande à l’adresse :

oppositionsaintcannat@gmail.com


 

QUELLES SONT LES PROCHAINES ÉCHÉANCES ? *:

  • L’enquête préalable à la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) et à la mise en compatibilité du POS de St Cannat ont été réalisés du 14 avril au 23 mai 2014.
  • L’arrêté de Déclaration d’Utilité Publique devrait être publié avant fin mars 2015.
  • Le dossier de demande d’autorisation au titre de la loi sur l’eau sera remis en préfecture en janvier 2015.
  • Le dossier d’enquête parcellaire sera déposé en préfecture en mars 2015.
  • Les études de maîtrise d’œuvre postérieures à la Déclaration d’Utilité Publique  débuteront en 2015.
  • Le dossier de demande de dérogation relatif à la protection des espèces animales sera déposé à la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) fin 2015.
  • Acquisitions foncières : à partir de 2015.
  • Phase d’études d’AVant-Projet (AVP): 1er semestre 2015.
  • Phase d’Etude de PROjet (PRO) : à partir du 2ème semestre 2015 jusqu’au 1er trimestre 2016.
  • Consultation informelle du public 1er trimestre 2016.
  • Constitution du Dossier De Consultation des entreprises et appel d’offres: 2ème trimestre 2016.
  • Travaux prévus de 2017 à 2018.

 

Certes, ce projet n’est pas encore une réalité mais le calendrier ci-dessus démontre que l’échéance de sa concrétisation  se rapproche. Néanmoins, pas d’excès d’optimisme.

Les procédures à venir sont encore longues et complexes. Beaucoup d’impondérables peuvent encore survenir et générer de nouveaux reports calendaires. Restons vigilants.

 

RAPPEL DES CARACTÉRISTIQUES DU PROJET *:

  • Route bidirectionnelle (1 voie dans chaque sens).
  • Carrefours plans avec les Routes départementales – rétablissement des principales voies communales par passages dénivelés.
  • Longueur : 3,4 km entre les deux giratoires de la RD7.
  • Chaussée de 7m avec accotements pour piste cyclables et mise en place des dispositifs de sécurité et/ou des écrans anti-bruit.
  • Entre la RD18 (Route d’Éguilles) et la RD572 (Route de Pelissanne), le tracé est en déblai afin de limiter les nuisances sonores et visuelles.
  • Rétablissement des voies :
    • Echanges par giratoires avec les RD 572 et RD18.
    • Rétablissement des voies communales par passages dénivelés.
  • Coût estimé 51 millions d’Euros TTC financé par le Conseil Général (80%) et la Communauté d’Aix en Provence (20%).

* Données  mises à jour par le Conseil Général 13 en  Janvier 2015


TRACÉ

TRACE DEVIATION

 

IMPORTANT: Comme vous le constatez  sur l’échéancier ci-dessus, la prochaine et la seule consultation du public… (comprendre : les habitants de St-Cannat) est programmée le … 1er trimestre 2016 soit à une date postérieure à la définition de l’avant-projet et du projet qui constitueront la base du Dossier de Consultation des Entreprises.(DCE).

A ce stade d’avancement du projet, manifestement nous serons et vous serez mis devant le fait accompli. Il ne s’agira donc pas d’une concertation mais d’une simple réunion d’informations. Cela n’est pas acceptable.

C’est pourquoi, nos élus d’opposition solliciteront notre Maire pour que celui-ci intervienne auprès du Conseil Général des Bouches du Rhône afin que cette concertation intervienne à une date qui permette la prise en compte de nos revendications.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et préoccupations à l’adresse: saintcannatunsoufflenouveau@hotmail.fr.  Nous nous attacherons à y répondre et à les prendre en compte dans les actions que nous serons amenés  à initier pour la  défense de vos intérêts.

 

L’association “Saint-Cannat…Un souffle nouveau”

image_pdfimage_print